Louis-Herman Asselin

compositeur

Faits saillants
Biographie
Catalogue

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo, le compositeur avec Louise Bouchard, pianiste, lors d'un concert

au Centre Culturel de Jonquière où eut lieu la création de huits de ses oeuvres   instrumentales, en1977

 
 

FAITS SAILLANTS

1974, cinquième prix d'arrangement musical de la Fédération des Harmonies et Fanfares du Québec.

1977, le 8 décembre, Louis-Herman Asselin jouait pour la première fois du piano devant  le pulbique, lors d'un récital de ses élèves de piano à la salle Pierrette Gaudrealt du Centre Culturel de Jonquière.  Il interpréta au piano sa composition «Noël en Fusion».

1978, écriture de «Azalé» oeuvre majeur pour fanfare. .

1982, première au Saguenay de la partition «Une Blanche Colombe»; elle fut interprétée par le chœur Amadéus d'Arvida sous la direction de Rock Laroche, le 8 mai, lors de leur concert annuel; à la Salle François Brassard.

Septembre 1993,  publication du «Cycle de Lune», 4 pièces concertantes pour piano décrivant l'effet des marrées psychiques sur l'être humain.

Novembre 1994, début de l'écriture de la comédie musicale «Géordany» commandée par le festival Futuromania de St-Ambroise. Elle sera créée le 6 juillet 1995 au Centre Marcel Claveau de St-Ambroise.

Mai de 1995, publication de la grande messe «Tutélaris» écrite en latin pour 4 solistes, choeur à 4 voix mixtes et orgue.

1995, commencement de l'écriture de «La Voie Lactée», neuf pièces sous forme de leid correspondant au 9 planètes de notre système solaire. Les thèmes décrivent l'atmosphère des arcanes du Tarot. L'écriture de ces pièces se terminera en juin 2003.  

De 1996 à 1999, auteur de quatre tomes de chants chorals de Noël … 4 Voix mixtes et   accompagnement orgue ou piano: Tome 1, 2, 3, cantiques, Tome 4, chansons prophanes.

1999, composition du quatuor à cordes «Le Fjord du Saguenay» dédié et présenté au Quatuor Alcan à l'occasion du concert de Noël donné par la Chorale du Centre de Recherche Alcan. Le Quatuor Alcan accompagnait la chorale et Louis-Herman avait performé dans les arrangements musicaux.  

2002, participation au Concours de Chant Choral Ruth Watson à Toronto avec une seconde version de «Requiem América» en y ajoutant 5 mouvements et un baryton lourd solo sur fond de voix féminines.

Lancement du disque au début de 2004 par le baryton-basse Guy Gingras intitulé «Au sommet des fenaisons» comprend plusieurs créations du compositeur dont cinq chants «Le Vaisseur d'or» de Nelligen,  «L'Homme qui se tient debout» du poète  Paul Chamberland et trois autres dont il a écrit  les paroles «Hymne pour un québécois» ,  «Un temps ...Passé temps» et «Au sommet des fenaisons»;  aussi deux pièces pour piano du «CYCLE DE LUNE». 

2004, publication sur internet de la majeure partie de son catalogue à RUELLAND-GINGRAS.COM