Acceuil / Présentation / Technique vocale / Votre témoignage / Pour commander / Liens

 

Louis-Herman Asselin

compositeur

Faits saillants
Biographie
Catalogue

 

 

 

 

Biographie

Activités professionelles

Une formation musicale très étendue

 

Date de Naissance: 20 février 1946

Activités professionnelles

 Louis Herman Asselin est, depuis 1987, propriétaire et professeur au Studio LHA-C-Art Majeur Musique enr., (prononcer L'accord Majeur) de Jonquiére. L'enseignement et la création musicale organisent sa belle vie de célibataire. Depuis 1964, il est dans l'enseignement privé et scolaire. Il travailla (11) onze ans pour le Service des Loisirs de Kénogami et 12 années à l'Atelier de Musique de Jonquière.

La voix humaine est son inspiration majeure

 

Il créa plusieurs messes tout au long de sa vie ayant été organiste des paroisse de St_Laurent, Notre-Dame de Fatima de Jonquière et Ste-Cécile de Kénogami.  Côtoyant les chorales d'église et  ayant une formation de chanteur, cela a influencé sa création musicale.

 

Des chants chorals sont édités  par l'Alliance des chorales du Québec.  Il édita trois volumes de cantiques de Noël pour chant choral et accompagnement de piano et un volume de chants de Noël profanes.

 

Il aime aussi composer des chants classique pour des voix lyriques.  Ainsi, il composa  une musique sur les poèmes de Nelligan «Le Vaisseau d'or» et  «L'automne» de St-Denis Garneau; plusieurs Ave Maria; les paroles et la musique d'un  «Hymne pour un québécois» composé le 4 février 2002.  Il a aussi édité un volume d'une quinzaine de chants pour mariage.  Chaque pièce a été composé à l'intention d'une cérémonie nuptiale  particulière.

 

Il dédie le lied «Au Sommet  des Fenaisons» au baryton-basse Guy Gingras  qui le créa  lors du 35ième anniversaire de l'Institut des Arts au Sagueany, le 28 avril 1995.  En découla l'inspiration d'écrire «La Voix Lactée»:  un  recueil de neuf pièces sous forme de lied décrivant l'atmosphère des neuf planètes du système solaire.

 

Historique

1972, participation à la fondation de «L'Ensemble Lyrique du Saguenay» - Membre du conseil d'administration - Réalisation de l'opérette «Le Conte de Luxembourg» et «Les Cloches de Corneville».

973, rédaction mensuelle, pendant deux ans, d'une chronique sur l'histoire de l'opérette, dans le journal «Le Réveil» de Jonquière.

1973, récital solo de 24 chansons, accompagné au piano par Karen Charmard, au Centre Culturel de Jonquière. 

974, session d'hiver avec la cantilène de l'École Sacré-Coeur de Jonquiére - Atelier de chant.

Il créa en 1975 pour le festival de Sainte-Rose-du-Nord une messe rythmée interprétée par le Choeur du Saguenay sous sa direction, qui fut choisie par la suite par Mgr Paré, évêque du diocèse, comme messe d'ouverture du Parvis de la paroisse Saint-Albert-le Grand.  À cette occasion, il  assumait  l'accompagnement à l'orgue et Guy Jauvin dirigeait le choeur.

De1976 à 1977, série de conférences musicales aux «Invitations Musicales du Dimanche Matin» Organisée par le Service des Loisirs de la ville de Kénogami.

1977, méthode de clavier moderne en 7 tomes. Études des accords et des tonalités.

À partir de1977, membre pendant 13 ans du «Choeur Sine Nomine» (devenu au cours des ans le «Choeur du Saguenay») sous les directions musicales de Jean-Eude Vaillancourt, Réginald Côté‚ et Guy Jauvin; Louis-Herman passera de simple ténor à chef de pupitre, directeur musical adjoint, directeur artistique, arrangeur musical.

1977,  le compositeur fait son premier lancement de ses oeuvres musicales au Centre Culturel de Jonquière avec l'aide d'étudiants du conservatoire dont la pianiste Louise Bouchard, Gaétan Boucher saxophoniste et Robert Pelletier percussionniste.  Il déclarait à cette époque que ses pièces instrumentales étaient des portraits:  «Je créée de la musique descriptive et instinctive.»  

1978, fondation du choeur «K'A Danse» à Kénogami: troupe de voix féminines, exécutant chants et danses, accompagnées d'un ensemble d'instruments populaires. Pendant 10 ans la troupe a donné de 2 à 3 concerts par année. Claire Potvin et Chantal Pichette ont pris la relève en gardant la même philosophie, avec une jeune génération et d'anciens membres et c'est devenu «Le Groupe Accord» qui, lui aussi, dura une dizaine d'année.

1978, écriture de «Azalé» oeuvre majeure pour fanfare. Elle fut retenue pendant une dizaine d'année par la Fédération des Fanfares du Québec pour fin d'édition. Malheureusement, faute de budget, le projet ne s'est pas réalisé.

De 1979 à 1980, élaboration et réalisation d'un programme de formation: la technique vocale pour le chant choral. Programme donné àdes membres de différentes chorales d'églises de Jonquière.

De 1979 à 1984, pianiste accompagnateur à l'Académie de Ballet de Chicoutimi au Centre Price de Kénogami et au Club de Ballet d'Alma inc.

1980, présentation du livre de poésie «Cristal de Verre et Corps de Cristal» au concours de la «Plume Saguenayenne». 

1981, organisation et réalisation d'un concours de chant amateur pour la Foire Commerciale de Jonquière.

1982, atelier de chant aux anglophones en stage d'été supervisé par le Service Linguistique du C.E.G.E.P. de Jonquière.

1982, première au Saguenay de la partition «Une Blanche Colombe» interprétée par le chœur Amadeus d'Arvida sous la direction de Rock Laroche, le 8 mai, lors de leur concert annuel à la Salle François Brassard.

1982, festival du Bleuet à Mistassini, membre du jury au concours de la chanson.

De 1983 à 1985, festival de la Patate à Saint-Ambroise, membre du jury au concours de la chanson.

1984, membre du jury au concours de la chanson «Monsieur Western» au Bar Chez-Nous à Arvida.

1987, «Processus Mental d'émulsion» méthode d'apprentissage, en 4 tomes, pour l'étude des notes, en clef de Sol et clef de Fa.

1988, juge au concours de la chanson au Festival Régional du Folklore Québécois à Alma.

Septembre1993, publication du «Cycle de Lune»: 4 pièces concertantes pour piano décrivant l'effet des marrées psychiques sur l'être humain.

1994, au mois de novembre, début de l'écriture de la comédie musicale «Géordany», commandée par le festival Futuromania de St-Ambroise. Elle sera créée le 6 juillet 1995 au Centre Marcel Claveau de St-Ambroise. Oeuvre d'une durée de trois heures, elle sera présentée en  version réduite d'une heure et demie à cause du budget, le 6 juillet 1995.

 Mai 1995,  publication de la grande messe «Tutélaris» écrite en latin pour 4 solistes et choeur à 4 voix mixtes et orgue.

1995, commencement de l'écriture de «La Voie Lactée»: neuf pièces sous forme de leid correspondant au 9 planètes de notre système solaire. Les thèmes décrivant l'atmosphère des arcanes du Tarot. L'écriture de ces pièces se terminera en juin 2003.  

De 1996 à 1999, auteur de quatre tomes de chants chorals de Noël … 4 Voix mixtes et   accompagnement orgue ou piano: Tome 1, 2, 3, cantiques, Tome 4, chansons profanes.

1998, cahier d'exercices de vocalises avec accompagnement de piano, semblable à                    concone, pour les élèves en chant populaire. Ce sont des mélodies sous forme de vocalises aidant à placer la voix, la respiration et l'appui abdominal, le vibrato et les nuances, le solfège et la lecture d'une partition.

1999, composition du quatuor à corde «Le Fjord du Saguenay» dédié et présenté au Quatuor Alcan à l'occasion du concert de Noël donné par la Chorale du Centre de Recherche Alcan. Le Quatuor Alcan accompagnait la chorale et Louis-Herman avait performé dans les arrangements musicaux.  

 2000, participation au Concours International de Composition d'orchestre à vent à Comines-Warneton en Belgique avec la partition «Azalé» écrite en février 1978. Maintenant l'orchestration est devenue symphonique car il y a un ajout des cordes.                      

2001, participation au Concours International de Chant Choral à Comines-Warneton en Belgique avec la pièce en 3 mouvements, (choeur à 4 voix mixtes et piano) titrée " Requiem América", composée lors des événements du 11 septembre à New York.

2001, participation au Concours International de Composition  d'orchestre à vent à Comines-Warneton en Belgique avec la partition «La Libellule».  

2002, participation au Concours de Chant Choral Ruth Watson à Toronto avec une seconde version de «Requiem América» en y ajoutant 5 mouvements et un baryton lourd solo sur fond de voix féminines.

2003, écriture des arrangements du concert de Noël pour la Chorale du Centre de Recherche Alcan accompagnée par une flûte traversière, un petit ensemble à cordes et un piano.

 

Une formation musicale très étendue

A 11 ans, il fait la connaissance des rudiments du piano avec Madame Cécile Levasseur Bérubé. Au même moment, il s'affichera au collège St- Laurent comme chef de classe et avec le Frère Laurentin, il  décrochera son certificat de Solfège Grégorien décerné par L'Abbaye de St-Benoit-du-Lac.

Jusqu'à 18 ans, il sera au juvénat des Frères du Sacré-Coeur à L'Ancienne-Lorette de Québec et au collège André Coïndre d'Amqui en Matapédia.

1964, il commence l'enseignement privé tout en poursuivant durant 4 ans ses études musicales en chant avec M. Lucien Ruelland à L'institut des Arts au Saguenay tout en continuant son perfectionnement  à l'extension de l'enseignement à l'Université Laval pendant l'été.

1968, études de piano au C.E.G.E.P. de Sainte-Foy et au Séminaire du Vieux Québec avec Madame Rose-Marie Bastarache aujourd'hui réalisatrice à Radio Canada.

     - L'orgue avec M. Claude Lagacé - Le chant avec M. Claude Picard et M. Jean-Paul Janotte; 

     - Pédagogie Ward et Corneloup avec Mmes Suzanne Asselin  et Élise Paré Tousignant;

     - Pédagogie du piano avec Mesdames Michèle Royer   et Anna-Maria Globenski.

     - La direction chorale avec Mme. Chantale Masson et M. Philippe Caillard.

     - La composition avec M. Paul Cadrin;

     - L'histoire de la musique avec Pierric Houdi;

     - Psycho-musicologie avec Urbain Blanchet .

1972, Conservatoire de Musique de Québec:

     -  Matières théoriques avec Madame Marthe Lessage; 

     -  Le Chant avec Madame Marguerite Paquette;

1975, Conservatoire de Musique de Chicoutimi:

    -  Le chant avec M. Rosaire Simard et Mme Rolande Dion;

    -  La théorie musicale avec Mlle Nicole Trudeau;

    -  L'harmonie pentonale et la dictée avec Madame Gertrude Perreault;

    -  La pratique d'harmonie commune américaine avec M. Jean Charon;

    -  L'orgue et l'histoire avec M. Robert Girard;

    -  Concours en solfège du 4e cycle avec M. Rosaire Simard;

    -  L'entraînement vocale avec Mme Françoise Bertrand.

Formation additionnelle

1967, diplômé en Estimation par le Centre de Formation des Techniciens de construction.

1982, certificat de Braille, Service d'Education des Adultes de Chicoutimi, avec M. Guilbert lui-même pianiste. Il enseigna le piano à deux étudiants aveugles. Le désir d'apprendre le Braille lui vient peut-être du fait que son professeur de théorie musicale, au Conservatoire de Chicoutimi, Mme Nicole Trudeau, était elle-même non-voyante. Il avait beaucoup d'admiration pour son habilité de déplacement et sa façon d'enseigner.

1985, certificat de Yamaha Canada Musique Ltée. Stage à Toronto de perfectionnement de l'enseignement de l'orgue électronique en groupe. Méthode japonaise.                   

1986, certificat de l'Académie de Musique Technics en formation des Maître. Stage à Québec et Montréal de perfectionnement de l'enseignement de l'orgue électronique individuel.

1987, attestation d'études collégiales en Techniques Administratives: Supervision.

I